Page citoyenne en temps de confinement

Quelques temps après avoir débattu de résilience au cours de nos ateliers, nous y voilà confrontés, étant tous en confinement sanitaire depuis mardi 17 mars 2020. Le collectif Méautransition se mobilise pour proposer des projets ou actions pour aider la population en ces temps difficiles. Cette page sera construite au fur et à mesure des idées proposées.

La liste Méautransition pour les élections municipales

Nous sommes

Rassemblés autour de notre tête de liste Lorraine AGOFROY, les membres de la liste ont été désignés par le collectif Méautransition à l’issue d’un processus démocratique pour leurs qualités, leur engagement dans la vie locale et leurs compétences dans les domaines de l’économie, de l’agriculture, du tourisme, de l’urbanisme, de l’éducation, des affaires publiques, des questions sociales, de la participation citoyenne, de la solidarité, du sport, de la culture, de l’aménagement…
Ces horizons variés permettent de multiplier les regards sur le territoire

Découvrir les présentations des candidats

Télécharger notre brochure de présentation (au format PDF)

Notre vision

Nous souhaitons…

On en parle ?

Retour sur le débat « Spécial Élections » organisé par France Bleu – Dauphiné Libéré

Désigné par le collectif MéAutransition pour porter sa voix, Marc Mossalgue a présenté notre vision de la commune (et de son avenir) lors du débat exceptionnel organisé à Autrans-Méaudre ce mercredi 29 janvier.

> Lire l’article sur le site du Dauphiné

> Lire l’article du Dauphiné Libéré en format PDF

En vidéo

Les participants, par ordre alphabétique

  • Hubert Arnaud (liste « Autrans-Méaudre demain », maire sortant, élu en 2016)
  • Christophe Cabrol (liste « Autrans-Méaudre avec vous »)
  • Marc Mossalgue (liste « Méautransition »)

Les thèmes du débat

La gestion de la station, le ski et ses infrastructures

  • Marc Mossalgue : – « On peut constater que le changement climatique est une réalité, que ce soit l’été ou l’hiver. Et là le ski en est l’exemple le plus frappant. La neige est une ressource qui a fait et qui fait encore la prospérité de notre territoire. Pour cela, il ne faut pas abandonner le ski. Par contre, il ne faut pas nier ce qui était exceptionnel jusqu’à maintenant devient la règle, et que la neige devient une exception. Il va falloir que l’on s’adapte à cette réalité, pour ne pas être totalement dépendant de la météo et nourrir, s’il le faut, un tourisme avec du ski, mais pas que. »
  • Christophe Cabrol : – « Le manque de neige est une problématique qui nous concerne tous. Les activités hivernales font vivre une partie très importante des habitants de la commune. Il faut consolider ce qui existe et ne pas multiplier les investissements à outrance, pour permettre à cette activité de continuer à fonctionner. Rien n’empêche de communiquer sur ce qu’il est possible de faire lorsque la neige n’est pas suffisante. » 
  • Hubert Arnaud : – « Je ne suis pas devin. On ne peut pas dire, du jour au lendemain, la neige de culture, on arrête. Il faut accompagner. Nous avons voté, avec le conseil municipal, la remontée de l’eau potable et non potable et l’assainissement sur le domaine alpin. Cette eau non potable permettra, fin 2020, de faire de la neige de culture. C’est un projet qui débutera au mois d’avril prochain et qui sera terminé à la fin de l’année. Nous avons contacté un emprunt sur 40 ans, ce qui est courant dans chaque commune sur ce genre de projet. »

« A quel moment peut-on discuter de ce projet de remontée des eaux ? » se demande Marc Mossalgue pour la liste « Méautransition ». « Le projet est voté, les budget sont faits ! » Hubert Arnaud, maire sortant

Marc Mossalgue pour la liste "Méautransition". - Radio France
Marc Mossalgue pour la liste « Méautransition ». © Radio France – Benjamin Bourgine

Le tourisme, l’emploi et l’économie du territoire

  • Christophe Cabrol : – « Sur les activités complémentaires au ski, sur la tyrolienne par exemple, on sait que ce sont des activités onéreuses alors que notre clientèle est plutôt familiale avec des budgets restreints. Il y a beaucoup de supports sur lesquels on peut s’appuyer. Le but n’étant pas de faire du tourisme de masse, ni de la restriction touristique. Nous devons développer la thématique du vélo au sens large : vélo, VTT. On parle de la Via Vercors qui est très importante pour la vallée et qui doit être développée encore plus. Il y a aussi un tour de spéléologie mais qui n’est pas encore assez connu. On pourrait développer des services d’escalade et faire un service « cordes » sur le même site. L’agriculture est aussi très présente depuis ses débuts. Il y a tout un travail sur la recherche de labels, l’accompagnement d’agriculteurs vers le bio et sur la vente de produits en direct qui doit être poursuivie. »
  • Marc Mossalgue : – « Il y a mille raisons de venir à Autrans-Méaudre. Que ce soit pour les produits de qualité, pour l’artisanat, pour le sport, la culture… Est-ce que l’on a besoin d’investissements massifs ? Je ne le crois pas, il y a quelque chose à faire sur le « slow tourisme », quelque chose de plus calme, de plus serein. Il faut glisser vers nos atouts, pourquoi les gens viennent chez nous. Travailler sur la pente, comment on l’utilise, sur la forêt. Il n’est pas trop tard pour lancer une stratégie, une réflexion collective pour dire ce que nous voulons pour le tourisme sur notre territoire. Sur l’agriculture, il faut continuer à accompagner les exploitants et, pourquoi pas, diversifier leurs activités. On est encore sur beaucoup d’élevage. Pourquoi pas aller vers du maraîchage et créer une serre communale qui alimentera les cantines scolaires en fruits et légumes. » 
  • Hubert Arnaud : – « Grâce à la nouvelle tyrolienne, il y a cinq emplois qui ont été crées. Sur le télésiège, qui va tourner presque toute l’année, il y a des activités de VTT qui sont organisées. Et grâce à cette tyrolienne, on va pouvoir pérenniser une activité complémentaire diversifiant encore notre territoire. Aujourd’hui, les agriculteurs font un travail remarquable. Je sais de quoi je parle j’en ai quatre sur ma liste. Ils travaillent entre dix et quinze heures par jours pour pratiquement rien. Alors oui, il faut les aider. La communauté de communes, la collectivité, on se doit de les aider. Au conseil municipal, nous avons remis 60 hectares à l’agriculture. Certains ne sont pas d’accord parce que l’on remet des alpages sur les pistes de ski. Enfin, il s’agissait d’une prairie gagnée par la broussaille. » 

« Sur la tyrolienne par exemple, j’adore la tyrolienne. Mais ce qui me dérange ce n’est pas de mettre en place ce projet mais d’avoir dépensé 600 000 euros sans avoir consulté les habitants. » – Marc Mossalgue, liste  « Méautransition ».

La fusion des deux communes et la gouvernance

  • Christophe Cabrol : – « Au moment de la fusion, j’étais contre ce projet et je l’assume entièrement, parce que je n’étais pas d’accord avec les procédés de la fusion. Le but de notre liste n’est pas de tout détricoter, mais puisque nous voulons faire participer les habitants aux décisions de la commune, nous souhaitons proposer une nouvelle consultation à propos de la fusion entre Autrans et Méaudre. Les décisions communales doivent être ouvertes et pensées avec les habitants. »
  • Hubert Arnaud : – « Pour moi, c’est une vraie réussite. Refaire une consultation, ce serait un échec. On ne va pas, au bout de trois, quatre ou cinq ans, revenir en arrière. En 2015, les habitants s’étaient prononcés en faveur de la fusion. Nous sommes plus fort ensemble que séparés. Evidemment que cela permet de faire des économies. Les citoyens ont de plus en plus besoin d’être entendu et de participer à la vie de leurs communes. »
  • Marc Mossalgue : – « Les enjeux environnementaux et socio-économiques sont plus importants que l’ancienne guerre entre les deux villages. Les territoires ne sont pas les mêmes mais chacun peu apporter à l’autre. Il faut donner du sens à cette fusion, parce que c’est vrai, elle a été un peu mal faite. Nous proposons de faire un grand bal cet été (rires dans la salle) où chacun est convié pour faire la fête autour de la fusion. Pour la gouvernance, nous voulons mettre en place des ateliers en intégrant les citoyens car nous souhaitons discuter avant de lancer des projets »
Christophe Cabrol pour la liste "Autrans-Méaudre avec vous" - Radio France
Christophe Cabrol pour la liste « Autrans-Méaudre avec vous » © Radio France – Benjamin Bourgine

Le cadre de vie : l’immobilier, le logement, les transports et les services

  • Marc Mossalgue : – « Ce qui est inquiétant, c’est que la vie sur le plateau n’est pas facile pour tout le monde. Nous sommes sur un parc immobilier qui est vieillissant et où l’on a tardé à prendre le virage de la transition énergétique. Nous proposons la création de lieux intergénérationnels avec des enfants, des personnes actives, ce qui permettrait aux personnes âgées de se mixer et de ne pas se sentir isolées. On a envie de montrer que l’on a un certain cadre de vie avec le tourisme, c’est chouette, mais il faut l’encadrer. »
  • Hubert Arnaud : – « Le risque, c’est de se retrouver avec 350 logements uniquement dédiés au tourisme. On peut imaginer plein de choses. Des hôtels d’entreprises, des espaces de travail partagé, des quartiers éco-citoyens, de permettre aux des personnes de faire leur première acquisition, mais aussi créer de nouveaux logements dédiés au tourisme s’il le faut. Il faut en particulier, et c’est le plus important, de l’accession à la propriété. » 
  • Christophe Cabrol : – « On sait qu’une part importante de nos habitants travaillent dans la vallée grenobloise. On vient s’installer ici parce qu’il y a des conditions de vie, une qualité de vie et un air encore correct. On sait que notre territoire est comparé à un eldorado immobilier. Nous avons la problématique du départ de nos jeunes. Ils sont dans la difficulté de l’accession au logement et nous devons leur proposer des solutions pour les conserver chez nous. Pas forcement à l’achat mais aussi à la location. »

« C’est votre dernier mot »

  • Marc Mossalgue :« On veut donner du souffle à la participation des citoyens et être exemplaire au niveau du respect de l’environnement et du climat dans les politiques territoriales. On a envie de se rassembler, on veut plus de liens entre les habitants d’Autrans et Méaudre grâce à des ateliers participatifs. On voudrait aussi trouver des solutions ensemble sur des sujets sensibles, on a pas parlé d’eau, la forêt… Notre commune est un trésor et les personnes qui la composent ont des ressources. »
  • Christophe Cabrol :« Le fait que nous sommes dans une vraie dynamique d’intégration des habitants dans les grands choix pour l’avenir de notre commune. Nous ne voulons rien décortiquer mais, par une première consultation, décider de ce que nous ferons ensemble par la suite. Nous voulons plus d’échanges et plus de transparence car il faut le rappeler, l’élu est le représentant des habitants. »
  • Hubert Arnaud : – « Je regrette que nous n’ayons pas parlé d’écologie car c’est un thème qui n’appartient à personne. Sur notre territoire, nous avons, depuis 20 ans, nos cantines qui sont en bio et local, entre 60 et 70%. C’est quelque chose qui existe. On a trois réseaux de chaleur et, par exemple, on fait de la méthanisation depuis 10 ans à la station d’épuration. L’écologie c’est quelque chose qui est aussi dans nos gènes et il faut continuer ainsi. »

Débat exceptionnel « Spécial élections municipales » à Autrans-Méaudre mercredi

France Bleu Isère et le Dauphiné Libéré ont choisi Autrans-Méaudre pour organiser le 2ème débat des élections municipales 2020. L’approche moderne de MéAutransition aurait-elle fait des émules ?

Le porte-parole de la liste MéAutransition, Marc Mossalgue, sera invité à présenter notre démarche et notre projet pour la prochaine mandature, aux côtés d’Hubert Arnaud et de Christophe Cabrol.

Ne manquez pas ce débat exceptionnel !

Pour suivre le débat, deux solutions s’offrent à vous :

  • Sur place : Le débat aura lieu mercredi à 18h la salle des fêtes d’Autrans et sera ouvert à tous (dans la limite des places disponibles).
    Venez vivre ce grand moment démocratique avec nous !
  • À la radio : Le débat sera retransmis en direct sur France Bleu Isère (entre 18h et 19h).

Nous sommes heureux et fiers de pouvoir exprimer largement notre vision de la participation des habitants et nos mesures d’intérêt général, que nous travaillons actuellement et depuis plusieurs mois.

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste de diffusion MéauTransition.

Cap sur les élections municipales !

Les valeurs de transition économique, écologique, sociale et démocratique portées par notre collectif seront proposées aux votes des habitants par une liste MéAutransition lors des prochaines élections municipales d’Autrans-Méaudre-en-Vercors (15 mars).
D’ici là, chacun.e est invité.e à venir co-construire le programme lors des réunions de travail, un dimanche sur deux (19h).

Au total, plus de 60 projets ont été proposés par les habitants.

Il s’agit du projet qui avait remporté le plus de suffrage lors des ateliers participatifs des 6 et 26 novembre dernier : créer une liste aux élections municipales pour porter les projets et propositions visant à mieux prendre en compte le climat et l’environnement dans les décisions locales et préserver la beauté et les ressources particulières de notre territoire.

Une vision claire, un programme construit avec vous

Depuis, vous avez été nombreux et nombreuses à vous rapprocher du collectif, qui s’attelle à constituer une liste de personnes souhaitant porter l’approche du collectif pour l’échéance électorale. (Vous souhaiter vous engager à nos côté, écrivez-nous > meautransition@mailo.com)

Notre démarche est guidée par notre charte (à lire ici), qui résume les valeurs que nous souhaitons mettre en œuvre pour la commune.

Les nombreuses propositions et projets issues des ateliers participatifs doivent maintenant être travaillées, ajustées et synthétisées pour permettre de proposer une vision claire.

Les réunions de travail du dimanche (ouvertes à tous)

Ce programme – construit collectivement – sera l’objet de réunions de travail ouverte à tous qui se dérouleront un dimanche soir sur deux, alternativement à Autrans et Méaudre.

  • Dimanche 12 janvier : Organiser la gouvernance et le territoire
    Accueil des nouveaux / découverte du collectif.
    Thème étudiés : Gouvernance démocratique / Résilience.
    • 19h – 21h – à la salle des mariages des Méaudre
  • Dimanche 26 janvier : Faire vivre le territoire
    Thème étudiés : Économie / Tourisme / Forêt
    • 19h – 21h – à la salle polyvalente d’Autrans (sous la mairie)
  • Dimanche 9 février : Préserver et valoriser nos ressources
    Thème étudiés : Agriculture – alimentation / Gestion des déchets / Eau écosystème / Énergie – Mobilité
    • 19h – 21h – à la salle des mariages des Méaudre
  • Dimanche 23 février : Bien vivre sur le territoire
    Thème étudiés : Qualité de vie – cadre de vie – Urbanisme / Social / Culture – Sports – Événements
    • 19h – 21h – à la salle polyvalente d’Autrans (sous la mairie)

Les comptes rendus seront publiés sur le site.

Si vous souhaitez contribuer aux futures propositions du collectif, ou souhaiter vous rendre compte de la manière dont nous travaillons, vous êtes bienvenue.

Liste MéAuTransition aux municipales > Rejoignez-nous et participez ! Mercredi 11 décembre

Lors des derniers ateliers, vous avez été nombreux à plébisciter la formation d’une liste candidate aux élections municipales pour porter le projet façonné ces derniers mois par MéAuTransition (et synthétisé par la charte du collectif).

Ainsi, nous souhaitons rapidement travailler à constituer cette liste paritaire (homme/femme), avec autant de Méaudrais que d’Autrannais afin de couvrir le mieux possible les enjeux, et présenter un visage fidèle à notre commune.

Si vous souhaitez rejoindre le collectif et faire partie de la liste, écrivez-nous à l’adresse meautransition@mailo.com

L’équipe de méautransition

Plusieurs d’entre nous sont déjà partant.e.s pour s’engager sur cette liste et proposent une soirée d’échange :

Soirée d’échange :
« Qu’est-ce que c’est qu’être élu.e à Autrans-Méaudre ? »

Mercredi 11 décembre, à 20h
À la salle des associations d’Autrans

(Covoiturage organisé à Méaudre à 19h45, au parking de la poste)

> Si vous vous posez des questions sur ce signifie concrètement s’engager sur la liste…
> Si vous souhaitez savoir ce que recouvre concrètement la vie d’un.e élu.e (l’organisation d’un conseil municipal, ses missions, son quotidien, ses outils…)
> Si vous êtes décidé.e à rejoindre la listre MéAuTransition et participer activement à la vie de la cité vers plus d’écoute et de projets concertés dans le sens de la transition…

…N’hésitez pas, cette soirée est faite pour vous.

109 mesures et projets issus des ateliers participatifs du 26 novembre

Rassemblées dans la salle des fêtes de Méaudre, une centaine de personne a planché pendant une soirée sur la base du travail de diagnostic ébauché le 6 novembre.
Objectif : pointer des propositions qui font consensus et faire un pas de plus vers la concrétisation de ces mesures. Pari réussi !

Dès le début de la soirée, le ton était donné par la projection du film « Montagnes en Transition » réalisé par l’association Mountain Wilderness. Ce court métrage (12′) illustre parfaitement la démarche du collectif : construire collectivement dans un territoire de montagne, autant menacé par les déréglements climatiques que riche d’immenses ressources naturelles et humaines.

La dynamique du travail collectif

Comme lors des premiers ateliers, les groupes de travail se sont mis à la tâche pendant une heure et ont abouti à la formalisation de plusieurs projets dont ils ont eu à extraire les 5 à 6 projets majeurs à soumettre au collectif.

Chacun de cette cinquantaine de projets a par la suite été accroché à une corde qui parcourait l’ensemble du mur de la salle. Les participants étaient alors invités à « voter » pour les projets qui leur plaisaient le plus au moyen de 10 gommettes (possible de mettre plusieurs gommettes sur un seul projet).

Les 6 projets remportant le plus de « suffrages » ont été :

Retrouver ici la liste de toutes les propositions des groupes de travail, y compris celle non présentées lors du vote.

Plébiscite d’une liste pour les élections municipales !

Les participants se sont exprimés massivement en faveur de la constitution d’une liste candidate aux élections municipales pour mettre en œuvre la transition écologique, économique, sociale et démocratique à l’échelle de la commune sur la base de la charte de MéAuTransition.

Prochains ateliers « Méautransition » : Mardi 26 novembre à Méaudre

Suite au succès des premiers ateliers participatifs du mercredi 6 novembre, qui ont vu 150 personnes d ‘Autrans-Méaudre échanger sur le territoire et son avenir, le rendez-vous est déjà pris pour imaginer la suite : Mardi 26 novembre à Méaudre.

On poursuit ?

Les ateliers participatifs du 6 novembre dernier étaient la première pierre du projet porté par le collectif Méautransition. L’objectif est de tisser un lien d’écoute, de considération et de confiance entre les habitants pour échanger ensemble sur les grands enjeux de la commune et plus largement du territoire des 4 Montagnes et du Vercors. Et imaginer ensemble des pistes d’action et projets de transition, résolument orientés vers une vision à long terme.

La suite : le mardi 26 novembre, à Méaudre !

La parole est désormais ouverte et nombreux d’entre nous souhaitent poursuivre la réflexion collective pour aboutir à des propositions claires. Ainsi nous organisons une 2ème soirée Ateliers Participatifs le mardi 26 novembre à Méaudre. (Nous espérons que cela sera à la Salle des fêtes, mais nous attendons confirmation de la Mairie).

Vous y êtes le/la bienvenue, que vous ayez participé à la première soirée ou non.

Cette 2ème soirée sera consacrée à l’approfondissement des discussions en vue d’identifier des propositions, idées et projets qui rassemblent de nombreux soutiens.

N’hésitez pas à en parler à vos voisins et à venir avec eux !

Retour sur les ateliers participatifs du 6 novembre

Un précieux moment d’écoute et de construction collective

Les ateliers participatifs du 6 novembre dernier étaient la première pierre du projet porté par le collectif Méautransition. L’objectif est de tisser un lien d’écoute, de considération et de confiance entre les habitants pour échanger ensemble sur les grands enjeux de la commune et plus largement du territoire des 4 Montagnes et du Vercors. Et imaginer ensemble des pistes d’action et projets de transition, résolument orientés vers une vision long terme.

Des échanges riches sur les 9 tables thématiques

La soirée s’organisait autour de 9 discussions autour de 9 enjeux de la commune. Pendant une heure, les habitant.e.s répartis en groupes étaient invités à engager un échange autour du diagnostic (quel est l’état de la commune sur le sujet en question) et faire émerger d’éventuelles idées, propositions, projets…

À l’issue des discussions, des rapporteurs volontaires restituaient à l’ensemble de la salle la teneur des discussions.

Nous tenons à remercier les témoins, les animateurs et les rapporteurs qui ont permis ce travail dans les meilleurs conditions, malgré le temps contraint.

La suite : le mardi 26 novembre, à Méaudre !

La parole est désormais ouverte et nombreux d’entre nous souhaitent poursuivre la réflexion collective pour aboutir à des propositions claires. Ainsi nous organisons une 2ème soirée Ateliers Participatifs le mardi 26 novembre à Méaudre.

Vous y êtes le/la bienvenue, que vous ayez participé à la première soirée ou non.

Cette 2ème soirée sera consacrée à l’approfondissement des discussions en vue d’identifier des propositions, idées et projets qui rassemblent de nombreux soutiens.

N’hésitez pas à en parler à vos voisins et à venir avec eux !

Les 32 mesures du Pacte pour la Transition

Le Pacte pour la Transition vise à proposer 32 mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques et plus justes. Ces mesures ont été rédigées par une cinquantaine d’organisations, une large consultation citoyenne et un comité d’expert·es. Les citoyen.e.s pourront ensuite suivre et accompagner les municipalités dans la mise en œuvre des engagements pris, tout au long.

Le Pacte pour la Transition a vocation à engager les changements nécessaires à la résilience des communes et de leurs groupements en réponse aux enjeux majeurs des prochains mandats électoraux (écologiques, sociaux, démocratiques). Il est composé de 32 mesures et de 3 principes transversaux, auxquels peuvent être ajoutées jusqu’à cinq mesures spécifiques à la commune.

En signant le Pacte pour la Transition :

  • La liste s’engage à respecter les 3 principes transversaux et à mettre en œuvre au moins 10 mesures choisies parmi les 32;
  • Le collectif local s’assure de la bonne mise en œuvre et du respect de ces engagements.

Principe A : Sensibilisation et formation à la transition

Impulser et soutenir des actions de sensibilisation et de formation sur la transition auprès de différents publics : élu⋅es, agent⋅es territoriaux, jeunes, habitant⋅es, acteurs économiques, etc.

Principe B : Co-construction des politiques locales

Engager un processus de construction collective de politiques locales, en associant élu⋅es, citoyen⋅nes, agent⋅es et représentant⋅e⋅s des acteurs locaux, pour la mise en œuvre et le suivi des engagements du Pacte pour la Transition.

Principe C : Intégration des impacts à long terme et de l’urgence climatique et sociale

Pour répondre à l’urgence climatique et sociale, intégrer des critères environnementaux et sociaux, ainsi que les impacts à long terme décisifs dans les arbitrages des projets locaux et dans l’organisation de la commune et ses groupements.

  1. Se doter d’une politique ambitieuse d’achats publics responsables (incluant des dispositions sociales, environnementales et locales). > En savoir plus
  2. Financer les projets de la commune prioritairement par des prêts issus de sources de financement éthiques. > En savoir plus
  3. Mener une politique de sobriété, d’efficacité énergétique et d’alimentation à 100% en énergie renouvelable et locale des bâtiments, véhicules communaux et éclairage public. > En savoir plus
  4. Donner la priorité au logiciel libre dans le service public pour une informatique au service de l’intérêt général. > En savoir plus
  5. Appuyer la structuration de filières paysannes, bio et locales, rémunératrices pour les agriculteurs et agricultrices. > En savoir plus
  6. Préserver et mobiliser le foncier agricole et accompagner l’installation de nouveaux agriculteurs et agricultrices dans une logique paysanne. > En savoir plus
  7. Proposer une alimentation biologique, moins carnée, locale et équitable dans la restauration collective. > En savoir plus
  8. Préserver et développer les trames vertes (couvert végétal), bleues (cycles de l’eau) et noires (éclairage) pour redonner sa place au vivant sur le territoire. > En savoir plus
  9. Mettre fin au développement de grandes surfaces commerciales sur le territoire. > En savoir plus
  10. Protéger la ressource en eau, en assurer une meilleure qualité et un accès garanti à toutes et tous, en la considérant comme un bien commun. > En savoir plus
  11. Mettre en œuvre une démarche territoire à énergie positive ou plan climat citoyenne ambitieuse, en réduisant au maximum les consommations d’énergie et en développant la production et la consommation d’énergie renouvelable notamment citoyenne. > En savoir plus
  12. Soutenir les constructions et rénovations à haute efficacité énergétique, ainsi que les conversions de systèmes de chauffage les plus polluants en accompagnant en particulier les ménages en situation de précarité énergétique. > En savoir plus
  13. Contribuer à la fin des projets et infrastructures qui augmentent les émissions de GES et font reculer la biodiversité. > En savoir plus
  14. Renforcer l’offre, l’accès et l’attractivité de transports en commun sur le territoire. > En savoir plus
  15. Donner la priorité aux mobilités actives (marche, vélo) dans l’espace public. > En savoir plus
  16. Limiter la place des véhicules les plus polluants et des voitures individuelles en ville. > En savoir plus
  17. Développer une logistique urbaine du transport des marchandises adaptée aux caractéristiques de la commune. > En savoir plus
  18. Impulser et financer une démarche collective de prévention, réemploi, valorisation des déchets en régie ou avec des acteurs de l’économie sociale et solidaire. > En savoir plus
  19. Mettre en place une tarification incitative à la réduction et au tri des déchets pour tous les acteurs de la commune. > En savoir plus
  20. Développer des habitats participatifs et des écolieux accessibles à toutes et à tous en favorisant l’émergence de nouveaux projets, en sensibilisant à l’habitat participatif, et en soutenant les projets actuels. > En savoir plus
  21. Assurer l’accueil, l’accompagnement et la réinsertion des personnes en difficulté. > En savoir plus
  22. Limiter la place de la publicité dans l’espace public. > En savoir plus
  23. Assurer un accès et un aménagement de l’espace public non discriminant, assurant l’usage de tous et toutes, y compris des personnes les plus vulnérables. > En savoir plus
  24. Garantir l’accès à un logement abordable et décent pour toutes et tous. > En savoir plus
  25. Proposer gratuitement des lieux d’accompagnement au numérique avec une assistance humaine à destination de toutes et tous. > En savoir plus
  26. Créer des dispositifs publics de premier accueil, à dimension humaine et en lien avec les acteurs associatifs, où pourraient se rendre librement les personnes étrangères à leur arrivée sur le territoire, quel que soit leur statut. > En savoir plus
  27. Favoriser l’inclusion des personnes les plus éloignées du monde du travail avec une politique locale de l’emploi tournée vers la transition écologique du territoire et à dimension sociale. > En savoir plus
  28. Mettre en place et renforcer les dispositifs de participation, d’initiative citoyenne, de co-construction de la commune et de ses groupements. > En savoir plus
  29. Créer une commission extra-municipale du temps long pour représenter les intérêts de la nature et des générations futures, et s’assurer de l’adéquation des grands projets des communes et de leurs groupements avec les enjeux écologiques, sociaux, climatiques de moyen et long terme. > En savoir plus
  30. Co-construire avec tous les acteurs concernés une politique associative locale volontariste, pour soutenir le dynamisme et la vitalité économique des initiatives associatives et citoyennes du territoire, garantir leur accessibilité à la plus grande partie de la population, reconnaître et protéger leur rôle critique et délibératif. > En savoir plus
  31. Mettre à disposition des initiatives associatives et citoyennes du territoire, les espaces et ressources pour favoriser leur collaboration, le lien social et le développement de tiers-lieux (espaces d’expérimentation, de partage, de co-gouvernance, etc.) largement ouverts à l’ensemble des habitant⋅es. > En savoir plus
  32. Adhérer aux monnaies locales complémentaires et citoyennes et les mettre en place dans les services publics de la commune et de ses groupements, dans les budgets participatifs et dans le soutien aux associations. > En savoir plus
Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer